Hortense et Augustin Bellot, les grands-parents maternels

 

 

Hortense et Augustin Bellot étaient venus habiter Pau pour se rapprocher de leur fille après son mariage avec Louis-Victor Jammes.

Francis Jammes enfant, Association Francis Jammes OrthezLa vie que menait ce couple âgé ne pouvait pas combler l’enfant. Toujours vêtue de noir, sa grand-mère pressait à longueur de journée « la grappe obscure de son chapelet ». Quant à son grand-père, hors le tour de ville d’avant le dîner, pipe, journaux et réglage d’un store occupaient le plus clair de son temps.

Pourtant, dans sa jeunesse, Augustin Bellot avait rencontré quelques-unes des plus grandes figures du Romantisme, dont Hugo, Musset et George Sand. Finalement, son caractère exubérant, son goût pour la musique et la poésie impressionnèrent l’enfant puis l’adolescent.

À l’enfant, il conseillait des livres et lisait ses maîtres provençaux : Alphonse Daudet, Mistral, Paul Arène. Avec l’adolescent, il conversait et échangeait des poèmes. En 1890, il publia une plaquette au titre singulier : Bric-à-brac d’un vieux jeune France.

L’amitié entre Augustin Bellot et son petit-fils dura une vingtaine d’années. Dans l’un de ses Airs du mois (p. 257), peu de temps avant de mourir, Francis Jammes tiendra à rappeler que c’est son grand-père qui lui fit découvrir Don Quichotte, un livre qu’il vénéra sa vie durant. Et il citera la merveilleuse dédicace apposée par Augustin Bellot sur l’édition illustrée de ce livre :

26 mars [1938]. – J’ai repris l’un de mes livres de chevet : don Quichotte, qui est l’un des héros à qui j’ai toujours tendu la main lorsque la maladie tant soit peu me déprime. Je lis l’histoire de l’ingénieux hidalgo dans le tome I de la traduction de Louis Viardot, dont le français coule de source, même à travers la sierra. La reliure est belle de cette œuvre éditée par Dubochet, rue de Seine, 33, en 1836, et illustrée par Tony Johannot. Sur l’une des pages de garde se lit cette dédicace au crayon du donateur, mon grand-père : « À son petit-fils Francis et copain en poésie, le dernier des Romantiques. »
 

 

Ms 214, Médiathèque Jean-Louis Curtis, Orthez

 

 

 

 

 

 

 

 

Jacques Le Gall