Ms260 - Je me réveille, ô Ciel, je suis l’âme-poète  (1897)

 

 

 

 
Manuscrit autographe
(1f. ; dim : 29 x 19,5)
, non signé, sans date. Encre. Quelques ratures. Papier sali. Manuscrit acquis à Bruxelles par l’Association Francis Jammes (vente publique du 21 novembre 2003).

Il s’agit d’un fragment de La Naissance du Poète (quatrième partie), le poème dialogué inséré dans De l’Angélus de l’aube à l’Angélus du soir. Repris dans OPC, p. 205. C’est la Terre qui parle. Quelques variantes par rapport à l’édition définitive :

 
 
        LA TERRE

Je me réveille, ô Ciel ! Je suis l’âme-poète,
et je te berce aussi, ô Ciel, parmi les cieux
        harmonieux.
L’air que je berce est toi, et, bercé, tu me berces.
Je me suis réveillée au cri poussé par l’Infini,
au moment où naissait le poète dans la paix douce
        et bénie…
Et j’entends les ruisseaux, les terres et les mousses.

 

Jacques Le Gall