Ms352 - La Procession (juin 1925)

 

 

Manuscrit autographe (3 ff. ; papier gris, dim : 27 x 21), daté et signé. Encre.

Le poème figure dans la partie « Religion » de Ma France poétique, Paris, Mercure de France, 1926, pp. 262-265. Il a été repris dans Œuvre poétique complète (OPC, pp. 986-988).

Le goût de Jammes pour les processions religieuses remonte à l’enfance. Il ne se démentira jamais. Il s’agit ici de la procession du Très-Saint Sacrement à Hasparren :


Que nos cœurs avaient frais, mais qu’ils étaient brûlants !

 

 

Jacques Le Gall