Ms452/31 - Agonie (1905)

 

 
Manuscrit autographe (1 f. ; dim : 31 x 24), signé, non daté. Encre.

Accompagné de quelques lignes pleines d’émotion et de pudeur, ces six vers furent envoyés, en 1943, par Mme Francis Jammes à Madame Marie Marcel Labbé, quand elle apprit la mort de son fils, Paul Labbé, frère de Jean Labbé.

« Graphisme royal », commente Jean Labbé. Cette écriture de Jammes, très large et appuyée, paraît de quelques années postérieure à la date de composition de ce poème qui est extrait du Rosaire et donc de L’Église habillée de feuilles, recueil écrit entre août et novembre 1905, c’est-à-dire juste après le retour de Jammes à la pratique religieuse.

On sait que Georges Brassens a mis en musique et chanté une partie du Rosaire de Jammes, dont les six vers d’« Agonie » (OPC, p. 592) :

 

Par le petit garçon qui meurt près de sa mère
tandis que des enfants s’amusent au parterre ;
et par l’oiseau blessé qui ne sait pas comment
son aile tout à coup s’ensanglante et descend ;
par la soif et la faim et le délire ardent :
              Je vous salue, Marie.
 

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.


Écouter la lecture musicale (thème 6, titre 3)
 

 

Jacques Le Gall