Ms254 - À Ernest Ribère (circa 1897)

 

 

Manuscrit autographe (1f. ; dim : 30 x 19,5), signé, sans date. Encre. Acquis à Bruxelles par l’Association Francis Jammes en décembre 1999.

Ce sonnet était inédit avant sa publication dans OPC, p. 1554. Le titre est devenu une dédicace. Ernest Ribère avait épousé une cousine germaine de Francis Jammes : Madeleine Daran, fille de l’oncle Ernest Daran, dit « le Mexicain ».



        

       LA CLOCHE ET LA DOUCEUR

                               À Ernest Ribère

La Cloche et la douceur quiète avec les roses
    D’un jour de Fête-Dieu
Et la brise qui fait un bruit clair qui arrose
    L’arbre vert plein de bleu…

L’humble vapeur de pain quotidien se pose
    Au-dessus du toit vieux…
Est-ce donc dans la vie et monotone et close
    Que commencent les cieux ?

Prions. On a coupé tous les joncs de la berge
Les lys étaient plus blancs que n’étaient blancs les cierges
    Sur le blanc reposoir ;

Et, quand faisait silence un instant les voix basses,
On entendait les cris d’hirondelles qui passent
    Des filles dans le soir.

 

 

 

Jacques Le Gall