Ms14d - Le Cantique de Lourdes (1916)

 

 

Manuscrit autographe (41 ff. ; dim : 21,5 x 16,5), non signé, daté du 15 juin 1916. Cahier d’écolier non relié. Encre (noire ou violette), crayon pour le second feuillet et crayons de couleur (bleu et rouge). Complet (144 quintils), à l’exclusion toutefois du « Prélude » et du « Finale » du poème.

Ces vers ont d’abord été lus par Francis Jammes à l’Université des Annales, à Paris, le 23 décembre 1916. Ils ont été publiés à quatre reprises :

  • Une première fois dans le Journal de l’Université des Annales (15 mars 1917) sous le titre : « La Voix des Fontaines de Lourdes ».
  • Une seconde fois dans La Vierge et les Sonnets en 1919. Dans cet ouvrage, « Le Cantique de Lourdes » est accompagné des 12 « Sonnets pour commencer » parus dans La Revue des Deux Mondes du 15 octobre 1917, des 29 versets du « Cantique à N.-D. de Sarrance », et des 14 « Sonnets pour finir » que René Doumic refusa de publier dans La Revue des Deux Mondes, sous prétexte qu’ils étaient d’un rythme trop libre.
  • Troisième publication dans Le Pèlerin de Lourdes, Paris, Gallimard, 1936 (pp. 149-180) (O : Ms 14b).
  • Dernière reprise dans OPC, pp. 765-793.

 

 

 

 

 

 

 

La composition du « Cantique de Lourdes » est assez stricte. Le poète a divisé son chant en huit parties égales. Chaque partie comporte 18 quintils. Les vers sont des hexasyllabes, rimés abbab :

  • Partie I : les enfances de Bernadette Soubirous.
  • Partie II : la première apparition à Massabielle.
  • Partie III : les apparitions suivantes, la source de Lourdes.
  • Partie IV : les dernières apparitions et la visite de l’évêque de Nevers.
  • Partie V : vœux, maladie et mort de Bernadette, devenue sœur Marie-Bernard à Nevers.
  • Partie VI : le sanctuaire, les foules et les miracles de Lourdes.
  • Partie VII : la Procession du Saint-Sacrement à Lourdes.
  • Partie VIII : Hosanna !

 

Le Musée pyrénéen de Lourdes détient un autre manuscrit autographe du « Cantique de Lourdes ». Il se présente sous la forme d’un petit carnet à couverture verte (dim : 15cm x 8cm) de 17 feuillets, tous signés par l’auteur. Il s’agit d’une copie à l’encre noire, sans doute postérieure au manuscrit conservé à Orthez, en tout cas moins raturée. « Prélude » et « Finale » sont encore absents. Par ailleurs, ce manuscrit ne comporte que les deux premiers chapitres du « Cantique », soit 36 quintils. Au début du chapitre II (feuillet 10), le poète a ajouté deux quintils (19 et 20), ce qui a eu pour effet de modifier partiellement la numérotation des strophes suivantes. Le quintil 19 est ajouté en haut à droite du feuillet ; le quintil 20 figure dessous, dans la marge de droite et se trouve donc écrit en oblique. Le texte du manuscrit est identique au texte publié, sauf pour la ponctuation et pour les trois premiers vers du quintil 9 qui propose la variante suivante :

C’est là que cette enfant
Auprès de l’avalanche
De roses toutes blanches

 

 Télécharger le PDF

 

Jacques Le Gall