Ms452/06 - Les grands navigateurs aux grands chapeaux à plumes (septembre 1896)

 

 

Manuscrit autographe (2 ff. ; dim : 32 x 22,5), daté de septembre 1896, signé. Quelques ratures. Acquis chez Jean Loize en octobre 1951.

 

Poème écarté du recueil De l’Angélus de l’aube à l’Angélus du soir. De fait, ces presque 40 vers en disent moins long, sur un plan purement poétique, que le seul huitième vers de « C’est aujourd’hui… » (OPC, p. 67) : « Labourdonnais signait des papiers d’amiraux ».

Entendre ou pas cet alexandrin, c’était, pour Jean Labbé, un critérium suffisant pour distinguer une oreille sensible d’une oreille sourde à la poésie...

On notera, dans ce poème inachevé, l’usage de l’imparfait – océanique parce qu’il étale le passé – et la proposition d’épigraphe notée au bas du manuscrit. Il s’agit d’une phrase attribuée à Vasco de Gama : « Ne craignez rien, c’est la mer qui tremble devant nous ! ».

Une rêverie de Jammes ? Courir l’aventure sur toutes les mers du globe, surtout celles qui conduisent aux Antilles… Ou à défaut, égaler par la plume la solennelle grandeur des « grands navigateurs aux grands chapeaux à plumes »…

 

Jacques Le Gall