Ms452/10.1 - Aujourd’hui, le long de la nuit transparente…  (mai 1897)

 

 

Manuscrit autographe (1f. ; dim : 31 x 21), daté (Orthez, mai 1897) et signé. Encre. Acquis chez Marc Loliée, au 40 rue des Saint-Pères, le 3 janvier 1955.

 

Le poème a été dédié à Tristan Klingsor lorsqu’il a été incorporé à De l’Angélus de l’aube à l’Angélus du soir (OPC, p. 121). Quelques-uns des grands thèmes de la poésie de Jammes sont là, dont l’attirance pour la mer, l’exotisme et le désir d’ailleurs (« Que ne puis-je partir ? »), mais aussi – dès le premier quatrain –  la mystérieuse sensation que l’on a vécu une vie antérieure :


Aujourd’hui, le long de la nuit transparente
des sentiers froids, sous la chaleur terrible,
j’ai bien senti qu’en une autre existence
j’ai vécu dans les Petites Antilles.

 

Sans parler – dans le dernier quatrain – de la déchirante contiguïté de l’infime familier avec l’infini déchirant :



Vous attendez quelqu’un ? – Oui… Delonelle
C’est le neveu de Madame Physica…
L’Océan bruit comme un harmonica
et se déchire comme un flot de dentelles.

 

Jacques Le Gall