Ms269 - Dieu est

 

 

Manuscrit autographe (1 f. 310 x 200 mm), signé, non daté.


DIEU EST. IL EST…

Dieu est. Il est. Il fut et il sera.
Voici le Monde. Ouvre les yeux et vois
Quelle douceur amère règne là !
Voici l'hospice et ses buis ronds et bas,
Ses arceaux blancs d’Été, ses fuchsias
et son eau froide et qui parle tout bas.

Ici un sage à la tombée du jour,
s’il se promène et s’il médite autour
du cloître où la douleur rejoint l’amour
devient pareil au lys de cette cour.
Il comprend Dieu comme son contour.
Ce lys comprend l’odeur qu’il eut toujours.

 

Le poème a paru pour la première fois en août 1905, dans une petite revue − Le Prisme − dirigée au Havre par Georges Jean-Aubry. Il figure dans OPC, p. 1399.

Le Ms 452/32 du fonds Jean Labbé contenait un premier jet, très raturé, de ce poème contemporain de la conversion de Jammes.

 Ms452/32

 

Jacques Le Gall