Ms447 - Le Bon Dieu chez les enfants (1919)

 

 

Manuscrit autographe (44 ff. ; dim : 30,5 x 20). Encre, crayon et crayon bleu.  Double numérotation des feuillets : à l’encre pour un texte pris séparément, au crayon bleu pour les textes réunis. Manuscrit acquis par Jean Labbé, monté sur onglets et relié : plat de couverture ivoire et vert avec filet doré de séparation. Titre à chaud sur la tranche.



Ce manuscrit contient :

Huit béatitudes, adressées, comme le titre l’indique, à des enfants. Les huit textes sont signés, six (les six premiers) sont datée (de 1919). En exergue, des versets de Saint Matthieu :

 

  • Première béatitude : histoire de Jeanne, une enfant riche qui choisit la pauvreté d’une vie religieuse. Verset de Saint Matthieu illustré par ce récit : « Heureux les pauvres en esprit, car le royaume des cieux est à eux ! » (V, 3). Date : 1919. (pp. 1-5).
  • Deuxième béatitude : histoire d’Ursule, neuf ans, la douce qui pardonne. Verset de Saint Matthieu illustré par ce récit : « Heureux ceux qui sont doux, car ils posséderont la terre » (V, 4). Date : 1919. (pp. 6-8).
  • Troisième béatitude : histoire de Raoul et de Louis. À dix ans, Raoul est un enfant rieur et sûr de sa force tandis que Louis, onze ans, pleure parce qu’il est malheureux. Or, les rôles vont s’inverser : Raoul sera malheureux, d’autant plus malheureux qu’il n’a jamais su pleurer « comme a pleuré Notre-Seigneur sur le tombeau de son ami », tandis que Louis sera heureux, professionnellement et sentimentalement. Verset de Saint Matthieu illustré par ce récit : « Heureux ceux qui pleurent, car ils seront consolés » (V, 5). Date : 1919. (pp. 9-13).
  • Quatrième béatitude : histoire d’Antoinette et ce prénom ne peut pas ne pas rappeler la grande et jeune fille de Tristesses (P : Ms 278) : « elle regarda le Bon Dieu sur la Croix, au-dessus de son lit, et elle vit qu’il n’avait rien. Et elle avait faim et soif de lui donner quelque chose parce qu’elle ressentait que lui aussi il avait faim et il avait soif ». Verset de Saint Matthieu illustré par ce récit : « Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice, car ils seront rassasiés » (V, 6). Date : 1919. (pp. 14-18).
  • Cinquième béatitude : histoire de Raymond, à la fois colérique et bon. Victime d’une injustice, il pardonne. Pécheur, il s’adresse à un prêtre pour que Dieu le pardonne. Verset de Saint Matthieu illustré par ce récit : « Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde ! ». (V, 7). Date : 1919. (pp. 19-22)
  • Sixième béatitude : histoire d’Antoinette (c’est la seconde fois que ce prénom est convoqué). La jeune fille se souviendra à temps de ce que lui avait dit sa mère : « Le jour se regarde dans l’eau parce qu’elle est pure. Et le Bon Dieu qui est plus beau que le jour se regarde dans notre cœur, lorsque ce cœur est pur ». Verset de Saint Matthieu illustré par ce récit : « Heureux ceux qui ont le cœur pur, car ils verront Dieu ». (V, 8). Date : 1919. (pp. 23-25).
  • Septième béatitude : histoire de Pierre. Pierre a douze ans et accepte d’être battu pour éviter que son grand-père ne le soit. Verset de Saint Matthieu illustré par ce récit : « Heureux les pacifiques, car ils seront appelés enfants de Dieu ! ». (V, 9). Non daté. (pp. 26-29).
  • Huitième béatitude : histoire d’Annette. Une fois encore, cette histoire parle de la souffrance et de son rôle rédempteur. « J’aime et je souffre », peut-on lire dans Un Jour (O : Ms 218). Murmuré ou crié, cet appel est au centre d’une grande partie de l’œuvre de Jammes. Verset de Saint Matthieu illustré par ce récit : « Heureux ceux qui souffrent persécution pour la justice, car le royaume des cieux est à eux ! ». (V, 8). Non daté. (pp. 30-32).


Ces huit béatitudes sont suivies des trois textes suivants :

  • « La Charité » : Histoire de Paul et Marie, le frère et la sœur. Manuscrit signé et daté 1919. (pp. 33-37).
  • « La Foi » : Histoire d’Emmanuelle, dix ans. Manuscrit signé et daté 1919. (pp. 38-41).
  • « L’Espérance » : Histoire de Françoise, sept ans. Manuscrit signé, non daté. (pp. 42-44).

 

Ce manuscrit est à rapprocher du Ms 152 conservé à Orthez. Ce Ms 152 est un manuscrit de travail antérieur au Ms 447 palois. Le prouvent les ratures et le fait que n’y figurent pas encore les versets de Saint Matthieu.

 

Illustrations de Madeleine Franc-Nohain pour Le Bon Dieu chez les enfants ; Paris : Plon, cop. 1920
Médiathèque A. Labarrère, cote 41842R

 

Jacques Le Gall