Ms34 - Michel, poème au peuple catholique (1932)

 

 

Le Ms 34a est un ensemble de trois manuscrits autographes (14 ff. ; dim : diverses), signé, daté en plusieurs endroits (ces vers ont été écrits entre le 10 mai et le 1er août 1932). Encre, crayon et crayon de couleur.

Le premier manuscrit (crayon) comporte 3 ff. (dim : 28 x 21) et va du prologue au vers 63. Il a été acquis chez Drouot le 12 décembre 1994. Michel s’appelle encore « Benoît » (vers 21 et 42). On peut penser que Jammes a fini par choisir Michel en souvenir du Père Michel Caillava. Le prologue s’ouvre sur une célébration de la poésie :

C’est toi la langue unique, ô poésie,
Que tout le monde ici-bas peut comprendre.
Tu n’as besoin de mots ni de patrie
Et le cœur seul nous suffit pour t’entendre.
En écoutant quelque ruisseau couler […]







Les deux autres manuscrits sont de premier jet et viennent d’un legs de Bernadette Jammes à l’Association Francis Jammes. Le poète y poursuit le récit de la vie de son personnage : Michel est orphelin et travaille comme garçon de ferme, mais il entend le chant du monde et s’instruit auprès d’un « vieux curé » :

Un  vieux curé faisait au presbytère
Venir souvent Michel et l’instruisait
Quand des travaux l’homme se reposait.
Dans le jardin dormant, aux ombres claires,
Sous la tonnelle aux jardins de lumière,
Près du rucher où bouillent les abeilles,
Et puis, l’hiver, dans une pièce austère
Où le Christ blanc, cloué sur la croix noire,
Offrait à tous ses blessures vermeilles
L’adolescent lisait la Sainte-Histoire
Qui simplement nous dit ce que nous sommes :
Routiers chargés, comme bêtes de somme, […]

 

Une première version de ce poème inachevé de 203 vers a été publiée par le Père Jean-Pierre Inda dans Francis Jammes, du Faune au Patriarche, Lyon, Presses Académiques, 1952. Repris dans OPC, pp. 1528-1533.

Le Ms 34b est un cahier d’écolier sans couverture comprenant 9 ff. (dim : 22 x 17), non signé, daté. Encre et crayon de couleur bleu. Titre : « Michel » Poème inachevé. Version recopiée et comportant des corrections de « Michel, poème au peuple catholique ». Don de l’Abbaye de Belloc.

 

 

 

Jacques Le Gall