Autres manuscrits : du Ms210 au MsR12

 

 

Le classement adopté ne respecte pas l’ordre chronologique mais le numéro d’ordre des manuscrits.

 

Ms 210 : Manuscrit autographe (4 ff. numérotés de 1 à 4 ; dim : 27 x 21. 1 f. n° 1 ; dim : 9 x 14. 1 f. ; dim : 16 x 21), non signé, non daté. Encre et crayon. Sans titre. Incipit : « L’enfant prodigue est couché dans la brousse… ». La première strophe fait l’objet de quatre reprises. Poème fortement raturé, apparemment inédit.


Ms210



Ms 211 : Manuscrit autographe (3 ff. ; dim : 27 x 21), non signé, non daté. Encre. Sans titre. Incipit : « Que d’immenses bateaux… ». Fragments pour un poème qui pourrait avoir été écrit en 1931.


Ms211, page 1

Ms211, page 2

Ms211, page 3

 



Ms 212 : Manuscrit autographe (5 ff. ; dim : 27 x 21), non signé, non daté. Encre. Partiel. Sans titre. Incipit : « C’est que vous êtes l’homme… ». Fragments très raturés pour un poème qui pourrait avoir été écrit en 1931.


Ms212



Ms 213 : Manuscrit autographe (20 ff. d’un cahier d’écolier ; dim : 22 x 17), signé, sans date [26 janvier 1935]. Encre, crayon et crayon de couleur. Ensemble composite comportant l’écriture de Madame Jammes, de Francis Jammes et textes tapés à la machine corrigés par le poète. Textes d’une conférence prononcée pour des scouts, à l’Alhambra de Bordeaux, et qui commence par : « Salut Bordeaux ! Cité d’Ausone… ». Acquis de Joassin. Ce manuscrit n’a pas encore été numérisé.

Ms 219 : Manuscrit autographe (1 f. ; dim : 21,5 x 17,5), signé, non daté [1889]. Poème recopié à l’encre sur papier à lettre de deuil. Complet. Titre : [Vieille maison]. Lieu de publication : Vers, Goude-Dumesnil, 1892, puis De l’Angélus de l’Aube à l’Angélus du Soir, Mercure de France, 1898, p. 69.



Ms 222 : Photocopie d’un manuscrit autographe (1 f. ; dim : 27,5 x 21), signé, daté de 1923. Encre. Sans titre. Incipit : « À quatre kilomètres de Hasparren… ». Non numérisé.

Ms 224 : Manuscrit autographe (1 f. ; dim : 17,5 x 11), non signé, non daté [1937 ?]. Encre. Complet. Sans titre. Incipit : « Dans un litre d’eau… ». Recette médicale à base de plantes et de borate de soude.


Ms224


Ms 225 : Manuscrit autographe (1 f. numéroté 25 ; dim : 27 x 21), non signé, non daté [1931-1933 ?]. Encre. Partiel. Titre : « Le Grenier ». Incipit : « Le grenier veut dire qui contient des grains… ». Une nouvelle fois, dans cette page de prose, Jammes évoque son herbier, la malle en bois de camphre qui lui servit de lit, sa grand-mère.


Ms225



Ms 234 : Manuscrit autographe (1 f. ; dim : 22 x 17), non signé, non daté. Encre. Complet. Sans titre. Incipit : « Avoir su ce qu’était sous les roses de mai… ». Six quatrains à propos d’une « heureuse accouchée ». Inédit. Acquisition Joassin.


Ms234



Ms 235a : Manuscrit autographe (1 f. ; dim : 22 x 17), non signé, non daté. Encre. Partiel. Sans titre. Incipit : « Gêné par son costume noir… ». Deux quatrains faisant vraisemblablement partie d’un poème plus long. Lieu de publication inconnu. Acquisition Joassin.


Ms235a



Ms 235b : Manuscrit autographe (1 f. ; dim : 22 x 17), non signé, non daté. Encre. Partiel. Sans titre. Incipit : « Je vis d’une seule douleur… ». Quintain faisant vraisemblablement partie d’un poème plus long. Lieu de publication inconnu. Acquisition Joassin.


Ms235b




Ms 236 : Manuscrit autographe (1 f. ; dim : 22 x 17), non signé, non daté. Encre. Poème très raturé. Sans titre. Incipit : « Il m’accueillait : j’ai tendu des cordeaux… ». Lieu de publication inconnu. Acquisition Joassin.


Ms236




Ms 238 : Manuscrit autographe (6 ff. ; 22 x 17), signé, daté de 1928. Encre. Complet. Titre : « L’enfant naturel (Le fils naturel) ». Incipit : « Ce fut durant la retraite… ». Ensemble de 10 pages numérotées de 1 à 10. Dernier chapitre de La Divine Douleur, Paris, Bloud & Gay, 1928. Son titre définitif sera : « Le Bâtard ». Acquisition Joassin. Non numérisé.

Ms 239 : Manuscrit autographe (1 f. ; 27 x 21). Encre, crayon et crayon de couleur bleu. Liste et adresse de 34 Académiciens. Encouragé par ses amis parisiens, Francis Jammes décida de poser sa candidature au fauteuil d’Edmond Rostand à l’Académie française. Il se rendit à Paris en février 1919 pour satisfaire au protocole des visites. C’est Joseph Bédier qui fut élu à la séance du 3 juin 1920. Jammes posera de nouveau sa candidature à l’Académie en 1924, au fauteuil laissé vacant par la mort de Pierre Loti. Cette fois, c’est le peintre Albert Besnard qui obtiendra le plus grand nombre de suffrages. Désormais, le poète renoncera à toute candidature académique : il refusera de faire partie de l’Académie de Béarn (1924), de l’Académie des Provinces (1925) et, plus tard, de l’Académie Mallarmé (1933). De même, en 1922, il refusera la croix de Chevalier de la Légion d’honneur que lui avait obtenue le ministre béarnais Léon Bérard.


Ms239



Ms 240 : Manuscrit autographe (1 f. R/V ; 30 x 19,5), non signé, non daté. Encres (noire et rouge) et crayon. Liste avec adresse et numéro de téléphone de 35 Académiciens.


Ms240, page 1

Ms240, page 2

 



Ms 241 : Manuscrit (85 ff. ; 27 x 21), non signé, non daté. Encre et crayon. Transcription par Bernadette Jammes de Pipe, chien. Quelques corrections de Francis Jammes. Texte un peu plus long que celui qui fut publié. Joint : un projet de dialogue (3 mai 1936) par Jean de Limur pour l’adaptation au cinéma du livre (Voir Les Airs du mois, 11 novembre 1937, p. 197). Également joint : un dossier comprenant une lettre de Bernadette Jammes (avec corrections de Jammes) à Jacques Bernard (9 novembre 1932), une lettre de Candide (22 juin 1932), une lettre d’Alfred Vallette à Monsieur le Secrétaire de Candide (27 juin 1932). Non numérisé.


Ms 244 : Manuscrit autographe (20 ff. numérotés dont une page de titre; dim : 27,5 x 21,5 ou 29 x 22), signé, non daté [1934]. Encre pour le titre, crayon et crayon de couleur. Complet. Titre : « Essai sur une Monarchie future selon Saint Louis ». Incipit : « Nombreux sont les chapitres de l’Ancien Testament… ». Lieu de publication : Revue du Siècle, Paris, mai 1934. L’écriture au crayon rend difficile le déchiffrement de ce texte où Francis Jammes réaffirme son attachement à une monarchie catholique.


Ms244



Ms 245a : Manuscrit autographe (1 f. ; dim : 26 x 20), non signé, non daté. Encre. Complet. Texte recopié mais comportant quelques ratures. Titre : « L’Absence ». Incipit : « À dix-huit ans, Pierre quitta la maison campagnarde… ». Le dépouillement de cette page de prose sert finalement le thème (très présent chez Jammes) : l’Absence. Lieu de publication : Le Roman du Lièvre, Contes, Paris, Mercure de France, pp. 252-253. Acquisition : Les Autographes, mai 2002.

 


Ms245a



Ms 245b : Manuscrit autographe (4 ff. ; dim : 19 x 14,5), non signé, non daté [1897 ?]. Encre et crayon de couleur. Partiel. Titre sur une première page : « Le chemin de la Vie ». Incipit 1 : « Ils descendirent à la salle à manger… ». Incipit 2 : « Une éternelle volupté semblait flotter sur toi… ». Deux textes différents, d’une écriture différente, ne se rapportant pas au titre. « Le chemin de la Vie » fait partie des Contes publiés à la suite du Roman du Lièvre, Paris, Mercure de France, pp. 254-259.

 


Ms245b



Ms 246 : Manuscrit autographe (1 f. cartonné recto-verso ; dim : 24 x 15,5), non signé, non daté. Encre. Complet. Titre : « Révélation de Sainte Gertrude ». Incipit : « Le jour des Saints Innocents comme elle désirait se préparer… ». Copie par Francis Jammes des Révélations, Livre III, chapitre VII, dans la traduction des Pères bénédictins de l’Abbaye de Solesmes (« De la compassion de N. S. à notre égard »).


Ms246, page 1

Ms246, page 2

 



Ms 247 : Manuscrit autographe (1 f. ; dim : 27 x 21,5), non signé, non daté [octobre 1937]. Crayon. Partiel. Sans titre. Incipit : « Je suis revenu de Paris plutôt surpris du triomphe dont j’ai été l’objet… ».


Ms247



Ms 248 : Manuscrit autographe (1f. ; dim : 10 x 19), non signé, non daté. Crayon. Partiel. Texte de six lignes fortement raturé : « Un botaniste ami vous offre pêle-mêle… ».


Ms248



Ms 249 : Manuscrit autographe (1 f. ; dim : 21 x 13,5), non signé, non daté [1928]. Encre et crayon. Complet. Liste des œuvres de Francis Jammes complétée et annotée par l’auteur sur une page de titre de Ma France poétique. Non numérisé.


Ms 250 : Manuscrit autographe (1f. ; dim : 10 x 17), non signé, non daté. Crayon. Partiel. Strophe de dix vers sur papier bleu : « Non ! Il fallait que… ».


Ms250, recto

Ms250, verso

 



Ms 251 : Manuscrit autographe (1f. ; dim : 27 x 21), non signé, daté (octobre 1937). Crayon. Partiel. Papier taché. Brouillon de lettre à Aliki Diplarakos, la deuxième femme de Paul-Louis Weiller, ami et mécène de Jammes pour la fille de qui fut écrite La Légende de l’aile ou Marie-Elizabeth (O : Ms 67), ouvrage posthume publié aux Éditions de la Cigale, à Uzès en 1938.


Ms251, recto

Ms251, verso

 



Ms 252 : Manuscrit autographe (1f. ; dim : 21 x 16,5), non signé, non daté [14 septembre]. Encre. Complet. Deux adresses de séjour. Non numérisé.

Ms 253 : Manuscrit autographe (1f. ; dim : 43 x 27,5), signé, non daté. Encre. Complet. Manuscrit destiné à la publication, comportant des annotations de l’imprimeur. Acquisition par l’Association Francis Jammes en 2002. « Je crois fermement que l’homme sans l’arbre ne saurait exister… S’il n’y avait plus d’arbres un poète tout au moins n’existerait plus et il se nomme… Francis Jammes».


Ms253



Ms 255 : Manuscrit autographe (1f. ; dim : 21 x 21,5), non signé, non daté. Crayon. Quatre lignes fortement raturées. Partiel. Sans titre. Incipit : « Des Antilles ou de la Réunion… ». Non numérisé.

Ms 263 : Manuscrit autographe (1f. ; dim : 21,5 x 13,5), non signé, non daté. Crayon. Fiche signalétique de Charlotte Emmanuèle Marie Jammes, la deuxième fille de Francis Jammes, née à Orthez le 25 décembre 1909.


Ms263



Ms 264 : Manuscrit autographe (2 ff. ; dim : 27 x 21), non signé, non daté. Crayon. Méditation postérieure à la mort de la mère de Francis Jammes (5 avril 1934). Inédite ?


Ms264, page 1

Ms264, page 2

 



Ms R 12 : manuscrit autographe (8 ff. ; dim : 23 x 19), non signé, non daté. Encre (noire et rouge) et crayon. Manuscrit relié sous bradel moire bleu, avec pièce de titre sur le plat. Le titre « Écrits de jeunesse » a été donné par un collectionneur et ne correspond pas du tout au contenu. Il s’agit d’un ensemble de méditations d’inspiration chrétienne (d’une « Prière », peut-on lire en titre), en particulier sur cette « bonté de Dieu » qu’est la fidélité. Acquisition Les Autographes, 22 novembre 1999.


MsR12

 

 

 

Jacques Le Gall