Manuscrits Orthez

1931 - 1938

Manuscrit autographe (1 f. ; dim : 31 x 24), signé, non daté. Encre.

Ms452/31 (Pau)

Accompagné de quelques lignes pleines d’émotion et de pudeur, ces six vers furent envoyés, en 1943, par Mme Francis Jammes à Madame Marie Marcel Labbé, quand elle apprit la mort de son fils, Paul Labbé, frère de Jean Labbé.

« Graphisme royal », commente Jean Labbé. Cette écriture de Jammes, très large et appuyée, paraît de quelques années postérieure à la date de composition de ce poème qui est extrait du Rosaire et donc de L’Église habillée de feuilles, recueil écrit entre août et novembre 1905, c’est-à-dire juste après le retour de Jammes à la pratique religieuse.

On sait que Georges Brassens a mis en musique et chanté une partie du Rosaire de Jammes, dont les six vers d’« Agonie » (OPC, p. 592) :

Par le petit garçon qui meurt près de sa mère
tandis que des enfants s’amusent au parterre ;
et par l’oiseau blessé qui ne sait pas comment
son aile tout à coup s’ensanglante et descend ;
par la soif et la faim et le délire ardent :
              Je vous salue, Marie.